Immobilier : Évolution des taux hypothécaires

Facteur important dans le cas d’un financement immobilier, le taux hypothécaire a un impact non négligeable sur les coûts. Il est donc important d’être à l’affût de son évolution. Si les taux hypothécaires ont connu une baisse ces derniers mois, les estimations pour cette année en disent autrement. Selon les analystes, les taux fixes pourront connaître une hausse. Toutefois, la probabilité qu’il recule est également envisageable. Quelles sont les évolutions estimées des taux hypothécaires pour cette nouvelle année ?

Qu’est-ce que le crédit hypothécaire ?

Lorsqu’un particulier désire acquérir un bien immobilier, celui-ci peut avoir recours à un prêt immobilier. L’institution financière où il contracte son crédit appliquera une hypothèque sur un bien immobilier dont il est propriétaire.

Il s’agit-là d’un gage de remboursement en cas de défaillance financière venant de l’emprunteur. Dans ce cas, on parle alors de crédit hypothécaire. Cette disposition de sécurité pour le créancier s’appliquera tout au long de la durée du prêt immobilier accordé.

Quels sont les avantages du crédit hypothécaire pour l’emprunteur ?

Le crédit hypothécaire présente un bon nombre d’avantages pour l’emprunteur. En premier lieu, ce prêt peut s’appliquer sur tous les biens immobiliers que ce soient des biens neufs ou anciens. Ensuite, cette option facilite l’acquisition immobilière à usage d’habitation lorsque les fonds sont insuffisants.

Troisièmement, les taux de crédit sont plus attractifs lors d’une contraction de prêt hypothécaire. Enfin, les démarches sont moins compliquées. Entre autres, aucune domiciliation de revenus n’est sollicitée. Être sans retraite, sans activité professionnelle ni sans revenus fonciers ne présente aucun blocage pour sa contraction.

Quels sont les différents types de taux hypothécaires ?

Le taux hypothécaire désigne alors l’intérêt à payer lors d’une contraction de crédit hypothécaire. Ce coût se calcule en pourcentage à partir du montant de l’hypothèque. Il existe deux types de taux hypothécaires. Le taux fixe facilite toute planification budgétaire à court, moyen ou long terme.

Il est fixe jusqu’au terme du prêt. Les parts du remboursement avec les intérêts sont donc planifiables. Toutefois, ce taux est plus élevé que le taux variable. Ce dernier fluctue en fonction de l’évolution des taux d’intérêt et ce durant le prêt. À la longue, il est fort possible qu’il revienne à plus cher qu’un taux fixe.

Un taux au plus bas pour les prêts à courte durée

D’après les études menées par Moneyland.ch, en mi-janvier, le taux hypothécaire fixe à courte durée était de 1,04 % soit une baisse 0,15 point par rapport à mi-octobre 2018. Même le taux pour les emprunts à long terme a connu une baisse de 0,25 point et atteint les 1,45 %. Durant cette période, les particuliers ont pu bénéficier d’un crédit immobilier très avantageux et surtout moins chers.

Dans la même foulée, ce portail de services financiers a constaté que les taux fixes pour les emprunts hypothécaires sur cinq ans était de 1,2 % au maximum contre 0,69 % au minimum. Un véritable record pour le marché suisse des crédits à courte durée. Quant aux hypothèques étalées sur dix ans, le taux varie de 1,6 % à 1,16 %. Pour cette année, les spécialistes prévoient une variation des taux hypothécaires fixes. Si vers fin 2018, ces derniers ont baissé, une hausse est envisageable pour cette année 2019.

Laisser un commentaire