Immobilier : comment calculer le montant de son prêt d’hypothèque ?

Un projet en vue avec un fond insuffisant ? Contracter un crédit hypothécaire est une solution envisageable. Un de ses avantages ? Il s’obtient facilement sans avoir recours à des démarches administratives complexes par rapport à une demande de prêt classique.

À la place d’une caution, le prêt hypothécaire inclut comme garanti de remboursement votre bien immobilier. Par ailleurs, sa tarification est bien plus simple et avantageuse. Comment faire pour déterminer le montant de votre prêt d’hypothèque ?

Faire une estimation du bien

Si vous avez songé à effectuer une demande de prêt hypothécaire, la première chose à faire c’est de déterminer la valeur du bien à hypothéquer. Comme votre bien immobilier sera mis en gage lors de la contraction du prêt, il est important d’estimer son prix de vente.

Pour ce faire, des spécialistes peuvent vous aider dont l’expert immobilier. Ce dernier peut être mandaté par l’organisme financier mais sera à la charge de l’emprunteur. Il s’assurera de vous remettre une attestation de valeur.

Déterminer le montant à la banque

C’est à partir cette attestation de valeur que la banque va déterminer le taux hypothécaire ainsi que le montant de votre prêt. D’une manière générale, l’organisme prêteur accorde un prêt à hauteur de 50 à 80 % de la valeur de votre bien mis en hypothèque.

Bonne étoile ou non, il arrive que ce montant atteigne les 100 %. Toutefois, il s’agit de cas très rare. Outre le prix de votre bien, d’autres facteurs entrent également en jeu pour calculer le montant du prêt hypothécaire.

Calculer la durée du prêt d’hypothèque

La durée du prêt est à prendre en compte lors de l’estimation du prêt hypothécaire. En effet, l’institution financière concernée n’accorde de crédit que si l’emprunteur est solvable. Ce dernier doit être en mesure de payer les mensualités sur une durée définie en fonction de sa capacité de remboursement.

Si sa capacité de remboursement est élevée, la durée du prêt sera raccourcie. Lorsque le crédit est souscrit sur une courte durée, les coûts y afférents seront moindres. À cela s’ajoute un frais s’élevant à 1 ou 2 % du montant de l’hypothèque.

Évaluer la marge hypothécaire

Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire sur un emprunt en cours, il est important de calculer la marge hypothécaire. Comment y procéder ? Il s’agit de faire la différence entre le prix de vente du bien immobilier et le capital restant dû.

Ce dernier s’obtient en établissant un tableau d’amortissement où figureront les mensualités à payer. Pourquoi est-ce important ? Il est à noter que l’institution financière ne prêtera pas la totalité de la marge hypothécaire.

Considérer la capacité d’emprunt

Pour bénéficier d’un pourcentage important sur la marge hypothécaire, la capacité d’emprunt sera prise en compte. Ainsi, la stabilité des revenus, les différentes charges de l’emprunteur, les futurs taux d’endettement seront finement étudiés.

D’autres critères tels que l’âge de l’emprunteur à la fin des remboursements ainsi qu’une qualité irréprochable du profil bancaire seront également passés sous peigne fin.

 

 

Laisser un commentaire